ALIX MAKA

 

Je ne suis pas photographe.

Je veux simplement partager avec vous ce que je vois, ce que je ressens et ce que me font ressentir les personnes que je rencontre. 

« Petite, j’aimais me cacher entre un mur et un arc en fer bleu, percé d’une multitude de petits trous. Je collais mes yeux et j’observais les personnes autour, sans être vue. »

La photographie me permet de reproduire et de revivre cela en prenant soin de ne pas tomber dans le voyeurisme.

Des silhouettes, des scènes de la vie quotidienne, les lignes d’un paysage urbain.
Mes photos sont le regard que je porte sur le monde extérieur.
Libre de toute contrainte, avec une sorte de naïveté mêlée à une touche de mélancolie.