À l’origine du monde, vous trouverez l’article ici: https://makaalix.com/mon-blog/  )

L’idée était de créér un site avec une partie blog, pour communiquer mes frasques à l’autre bout du monde et une autre partie, fait de photographies, d’écriture et d’essais picturaux.

Tout bien considéré et rétrospectivement, je dois avouer que l’idée de blog m’a parue obsolète et un tantinet désuet.

D’une part, quand j’ai vu l’onglet blog cela m’a rappelé les “skyblogs” des années 2000. Toutes les personnes nées entre 1984 et 1990 s’en souviennent encore. Moi-même, j’ai fait partie de la “matrice”: vestiges de soirées prépubères, de posts sur le mal-être adolescent, j’en passe et des meilleures.

D’autre part, cela m’a renvoyé aux blogs d’influenceuses. Avec, dans un coin de ma tête cette représentation (erronée) des blogueuses modes, beautés et/ou lifestyle. Oui, je vous vois avec votre petit sourire en coin. Mais là n’est pas la question.

En effet, ma vocation première a été de vous faire partager ce que j’aime dans la vie. Les rencontres, la photographie, la peinture, l’écriture, les voyages et le surf.

In fine, je dois avouer que le blog est encore le meilleur moyen pour partager et communiquer avec ses proches et le reste du monde. Récits de voyages, opinions, mêmes, tutoriels, photographies, vidéos…etc.

Chacun et chacune y trouve son compte.

Pour ma part, je trouve qu’il est comme une feuille blanche. Un canvas, prêt à s’alimenter, à se nourrir de ce que notre imagination veut bien lui donner. Pareil au procédé créatif qui anime un peintre, un photographe ou un écrivain.

En cela, je trouve cette approche captivante, intéressante et addictive.

À noter que je n’ai aucune prétention à m’identifier et/ou à rentrer dans aucune des cases artistiques citées plus haut.

Je suis une touche à tout et je conçois ce site comme une sorte de “moodboard” géant de ce qui m’intéresse et attise ma curiosité.